Sepem Colmar 2024

Ces dernières années, on constate une intensification et un allongement des périodes de sécheresse, autant de problématiques entrainant des répercussions sur la production industrielle. Avec l'arrivée de l'été et des restrictions d’eau très susceptibles de l’accompagner, la question de la gestion et du traitement de cette ressource est d’ores et déjà un défi majeur pour l’industrie française. Il est donc impératif de trouver des alternatives pour pallier ce phénomène qui va continuer de s’accentuer d’année en année. 

Relever les défis de la sécheresse et de la gestion de l’eau

Ces dernières années, on constate une intensification et un allongement des périodes de sécheresse, autant de problématiques entrainant des répercussions sur la production industrielle. Avec l'arrivée de l'été et des restrictions d’eau très susceptibles de l’accompagner, la question de la gestion et du traitement de cette ressource est d’ores et déjà un défi majeur pour l’industrie française. Il est donc impératif de trouver des alternatives pour pallier ce phénomène qui va continuer de s’accentuer d’année en année. Le traitement et la réutilisation des eaux usées traitées (REUT) est une des solutions qui s’offre aux usines pour réduire leur empreinte écologique et économiser les coûts d’approvisionnement en eau. On entend par « eaux usées » différents types d’eaux, telles que les eaux de process, eaux de nettoyage, eaux techniques et les eaux à usage domestique. A l'aide de technologies avancées, il est désormais possible d’éliminer les polluants et les contaminants contenus dans celles-ci. Les eaux usées traitées peuvent ensuite être réutilisées dans divers processus de production, comme le nettoyage, le refroidissement et la fabrication de produits. Le plan « INNOV’EAU », lancé par le gouvernement, vise notamment à soutenir l’innovation dans le domaine de l’eau avec une enveloppe de 500 millions d’euros. Il reste encore 2 vagues de relèves pour les industriels souhaitant candidater à un soutien financier : 11/09/2024 / 13/01/2025
Cependant la France a encore quelques lacunes en ce qui concerne la réutilisation des eaux usées traitées (RÉUT). La RÉUT représente actuellement 0.6 % des eaux en France, alors qu’elle atteint 8 % en Italie, 14 % en Espagne et même 91 % en Israël. Avec le programme INNOV’EAU, le gouvernement souhaite décupler l’usage de la REUT d’ici à 2030. Certains projets pouvant même être subventionnés jusqu’à 60% selon les régions. Pour mieux comprendre, le traitement de l'eau est un processus critique qui implique des étapes et des procédés variés, selon la qualité, la composition et le pH de l'eau à traiter. Les prétraitements éliminent les éléments les plus grossiers par dégrillage, dessablage ou déshuilage-dégraissage. Ensuite, Le traitement physico-chimique ou traitement primaire utilise des produits chimiques pour agglomérer les matières en suspension, formant ainsi un lit de boues d'épuration par décantation. Puis, le traitement biologique ou traitement secondaire dégrade la matière organique en présence ou en l'absence d'oxygène. Enfin, les traitements complémentaires ou traitements tertiaires débarrassent l'eau des derniers micro-organismes pathogènes, phosphates et autres contaminants chimiques. La réutilisation de l'eau offre de nombreux avantages pour l'industrie. Elle permet de réduire la consommation d'eau potable, en particulier dans les régions où l'eau est rare et/ou où la demande est élevée. Elle contribue également à préserver la qualité de l'eau et à protéger l'environnement. Les eaux usées traitées peuvent être utilisées pour irriguer les espaces verts, recharger les nappes phréatiques et même fournir de l'eau potable dans certaines circonstances. En réutilisant l'eau, les industriels peuvent également réduire la quantité d'eaux usées rejetées dans l'environnement, prévenant ainsi la pollution de l'eau et protégeant la santé humaine. Pour citer un exemple de réussite dans le secteur, nous pouvons nous intéresser au cas de Carlsberg au Danemark. En effet, le processus de brassage de la bière nécessite une grande quantité d'eau en particulier pour le nettoyage et la stérilisation des équipements. Afin de réduire sa consommation d'eau potable, la brasserie Carlsberg a décidé de réutiliser les eaux usées traitées pour ces opérations de nettoyage. Les eaux usées sont traitées sur place grâce à une station d'épuration biologique, puis stockées dans des cuves de récupération avant d'être utilisées pour le nettoyage. Grâce à cette « usine dans l’usine », le site récupère et réutilise 90% de ses eaux usées, avec un résultat de 560 millions de litres d’eau économisés par an sur un seul site de production. En conclusion, la gestion efficace de l'eau permet aux industriels de minimiser certains coûts de production tout en réduisant leur empreinte écologique. Avec des méthodes de traitement efficaces, des technologies innovantes et des pratiques durables, il est désormais possible de mieux faire face aux périodes de sécheresse et donc de restriction d’eau. Tous les secteurs de l’industrie sont concernés par cette opportunité ou du moins le seront très bientôt. Effectivement, l’industrie agro-alimentaire pensait pouvoir réutiliser ses eaux usées depuis janvier grâce à un nouveau décret, cependant une petite erreur dans la rédaction de celui-ci a repoussé l’échéance et un texte corrigé devrait (espérons-le) paraître dans les semaines à venir. En somme, le traitement de l’eau est une problématique tout à fait actuelle et l’industrie n’aura d’autres choix que de s’adapter et d’utiliser les outils à sa disposition pour résister aux défis actuels liés à la gestion de la ressource. 

,,,,,